12/02/20 : conférence – Pathologie et Durabilité du Béton Armé par Loïc DIVET (Directeur de laboratoire IFSTTAR, Marne-la-Vallée,France)


07-02-2020

Loïc Divet, Directeur de centre à l’IFSTTAR (ex Laboratoire Central des Ponts et Chaussées), présentera une conférence autour des pathologies du béton armé et sa durabilité. Ii abordera ainsi les différentes formes d’attaque sulfatique du béton et donnera des éléments sur l’approche performatielle de la durabilité des bétons.

mots-clé : béton, durabilité, pathologie, désordres, sulfates, pyrite

lieu / horaire / langue : amphi 80 (SIGMA) / 18h (entrée libre) / français

résumé : Une structure en béton n’est durable que par rapport à un environnement donné et une durée d’utilisation de projet initialement prévue par le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre. C’est pourquoi, la norme NF EN 206 relative à la spécification, aux performances, à la production et à la conformité du béton, fait référence à des classes d’exposition. Le béton travaille et subit l’épreuve du temps dans le milieu plus ou moins agressif qui l’entoure. Lorsque le béton est correctement formulé et correctement mis en œuvre, il est un matériau durable. Toutefois, de nouvelles pathologies sont parfois identifiées qui nécessitent une compréhension de leur phénomène afin d’établir des règles pour s’en prémunir. En France, nous avons été concernés par deux réactions de gonflement interne des bétons : l’alcali-réaction à partir de 1980 et la réaction sulfatique interne à partir de 1996. La Canada, dans la région du Québec, a subi de nombreux sinistres dans les années 2000 en raison de la présence de pyrrhotite contenue dans les granulats. Après un rappel des classes d’exposition de la norme NF EN 206, seront passées en revue les récentes pathologies des structures en béton et la manière dont elles sont prises en compte dans les recommandations. La dernière partie sera consacrée aux approches performantielles en cours de développement.

La mission de monsieur Divet en Nouvelle-Calédonie est réalisée en partenariat avec la Fédération Calédonienne du Bâtiment et des Travaux Publics (FCBTP).