Noémie Coulombier

Doctorante
Culture de micro algues - Antioxydants naturels - Orientation métabolique

Biographie
  • Master obtenu en 2010
  • Ingénieur de recherche au Laboratoire de physiologie et biotechnologie des algues à Ifremer Nantes dans le cadre du projet Salinalgue
  • Ingénieur en biotechnologie et responsable technique du LEMA (Laboratoire d’Etude des Micro-Algues) pour l’Adecal Technopole dans le cadre du programme AMICAL (aquaculture de micro algues en Nouvelle-Calédonie) depuis 2013.
  • Démarrage en parallèle de la thèse en 2016.

 

Travaux en cours

Évaluation de micro algues sélectionnées en Nouvelle-Calédonie comme source potentielle d’antioxydants naturels : identification des molécules ante-radicalaires et stimulation de leur biosynthèse par orientation métabolique.

Le programme AMICAL (Aquaculture de MIcroalgues en Nouvelle-CALédonie, Adecal Technopole et Ifremer), a pour objectif de développer une filière innovante de production de microalgues en Nouvelle-Calédonie. Les premières étapes du programme ont permis de constituer une souchotèque d’une quarantaine d’espèces de microalgues calédoniennes ayant une forte productivité. La majorité des anti-oxydants naturels disponibles sur le marché sont issus des végétaux terrestres. Le monde des microalgues est très divers, et à l’exception des algues vertes, est resté aquatique. Cela représente un réservoir potentiel de molécules d’intérêt et en particulier d’anti-oxydants. L’objectif de ce travail de thèse, réalisé en collaboration avec l’UNC, est d’étudier les propriétés anti-oxydantes d’une partie des espèces de microalgues de la souchotèque AMICAL, pour leur valorisation en nutrition et santé animale et humaine et/ou en cosmétique. Les résultats du criblage de 12 espèces de microalgues ont permis de choisir une espèce d’intérêt sur laquelle seront réalisés des travaux d’orientation métabolique pour optimiser la production des molécules anti-oxydantes identifiées lors du criblage.

Directeurs de thèse