09/10/20 : séminaire ISEA en Chimie des Substances Naturelles – présentation par Noémie COULOMBIER (Doctorante, ISEA-UNC/IFREMER/ADECAL)


30-09-2020

Noémie Coulombier est doctorante au laboratoire ISEA (EA 7484) de l’UNC. Elle va soutenir prochainement sa thèse en Ecophysilogie et Chimie des Substances Naturelles intitulée : “Evaluation des microalgues sélectionnées en Nouvelle-Calédonie comme source potentielle d’antioxydnats naturels

mots-clé : microalgues, antioxydant, pigments, criblage, orientation métabolique

lieu / horaire / langue : amphi 80 (SIGMA) / 14h00 (entrée libre) / francais

résumé : Une demande croissante d’antioxydant naturels alternatifs aux antioxydants synthétiques a émergé dans l’industrie agroalimentaire, cosmétique et nutraceutique. La majorité des antioxydants naturels actuellement disponibles sur le marché sont issus des végétaux terrestres, cependant les microalgues par leur chimiodiversité, leur productivité et les possibilités de culture contrôlée offrent un grand potentiel.

L’objectif de cette thèse est d’évaluer le potentiel de microalgues isolées en Nouvelle-Calédonie comme source d’antioxydants naturels. Une trentaine d’espèces de microalgues ont été isolées dans le lagon calédonien sur un critère de croissance par une méthode de dilution-exclusion. Un criblage de l’activité antioxydante a ensuite été réalisé sur douze de ces espèces, cultivées à deux intensités lumineuses en utilisant quatre tests antioxydants différents. Le criblage a permis de mettre en évidence deux espèces d’intérêt Nephroselmis sp. et Tetraselmis sp. pour lesquelles l’influence de  certains paramètres de culture (apport en azote inorganique, pH, mode de culture) sur l’activité antioxydante ont été étudiés.

bio : Doctorante ISEA/Ifremer/Adecal Technopole au LEMA (Laboratoire d’Etude des MicroAlgues) encadrée par Nicolas Lebouvier et Thierry Jauffrais

Ingénieure en biotechnologie à l’Adecal Technopole sur le programme AMICAL (Aquaculture de Microalgues en Nouvelle-CALédonie) depuis 2013