CNRT IMMILA – Qualification et quantification des flux solides de la mine au lagon


  
Du 01 janvier 2015 au 01 janvier 2018
Auteur
BRGM - CEA - CNRS - EW Consultant - IRD - IRSTEA - UNC (ISEA) - Rouetis R&D
Financeur(s)
Budget
Membre(s) participant(s)

Le projet  IMMILA (« Qualification et quantification des flux solides de la mine au lagon ») s’attache à caractériser les impacts des activités minières (passées et actuelles) sur les bassins versants, les hydrosystèmes et le système côtier. Ces impacts, qui modifient les caractéristiques des différents compartiments (versant, rivière, estuaire, lagon), génèrent en retour des effets sur la société et peuvent modifier voire amplifier les risques (sanitaires, naturels…), la pression sur les ressources liées aux écosystèmes et l’altération des paysages. Afin de discriminer et de quantifier le rôle joué par les exploitations minières dans la dynamique des flux, le projet vise à analyser au moins un bassin versant exploité et un autre non exploité, situés dans des contextes géologiques similaires (le bassin versant de la Thio – exploité – et le bassin versant de la T’NDu/Todre – considéré comme témoin).

  • Partenaires du projet : BRGM – CEA – CNRS – EW Consultant – IRD – IRSTEA – UNC (ISEA) – Rouetis R&D
  • Porteur du projet pour ISEA : Michel ALLENBACH

Voir plus d’informations sur le  projet CNRT IMMILA

(c) crédit photo : CNRT NC – www.cnrt.nc