Bruno Fogliani

Maître de conférences (HDR)
Conservation de la biodiversité - Restauration écologique - Écologie des graines

Biographie
  • 1997 – DEA Sciences de Agroressources à l’ENSA Toulouse
  • 2002 – Thèse de doctorat à l’UNC, spécialité : Physiologie végétale et phytochimie
  • 2003-2004 – ATER à temps plein 68ème section à l’UNC.
  • 2004-2011 – Maître de conférences en biologie végétale appliquée, 68ème section. UNC
  • 2008 – Habilitation à diriger des recherches, Université de Provence. Spécialité : Physiologie, Biologie des populations et écologie, Biologie des organismes.
  • 2012-2019 – Détaché au sein de l’Institut Agronomique néo-Calédonien en tant que Directeur adjoint.
  • Depuis 2020 – de retour sur son poste de MCF (HDR) de l’UNC
Travaux en cours

La flore néo-calédonienne détient sa richesse de l’association de différents facteurs, climatiques, édaphiques, topographiques qui lui confèrent une grande variété de végétation qui se développent sur des substrats divers de types ultrabasiques ou acides, la plaçant comme l’un des plus importants hotspots de biodiversité. Une des particularités de ces milieux, repose sur la présence en quantité non négligeable de sols serpentiniques, caractérisés en particulier par une forte concentration en métaux lourds, qui ont conduit les végétaux à développer des mécanismes adaptatifs afin de croître sur des milieux considérés comme toxiques. La compréhension de ces mécanismes est fondamentale afin de mieux appréhender leurs particularismes mais aussi de faire des préconisations fiables à toute opération de conservation et de restauration durable des zones dégradées par l’activité humaine et en particulier minière.

 

Financements :

  • CNRT ERMine « Liste prioritaire commune des espèces végétales rares et menacées »
  • CNRT INNERMINES « démonstration des techniques d’INgéNierie Ecologique pour la Restauration MINièrE »

 

Encadrement(s) :

Thèses soutenues :

  • Zongo C. 2010. Données biologiques et physiologiques sur les semences de quelques de milieux ultramafiques néo-calédoniens.
  • Wulff A. 2012. Le micro-endémisme dans un hotspot de biodiversité : approche globale sur la flore vasculaire de la Nouvelle-Calédonie et analyse comparative au sein du genre Scaevola.
  • Villegente M. 2013. Caractérisation Biochimique et Moléculaire de Mécanismes de la Germination d’Espèces Endémiques de Nouvelle-Calédonie.
  • Ititiaty Y. 2019. Etude sur la dispersion/germination en lien avec la dynamique des écosystèmes restaurés : le cas du plateau de Goro en Nouvelle-Calédonie.

 

Thèses en cours :

  • Leroy L. Écologie chimique du Papillon Piqueur de Fruits Eudocima phalonia Linné en Nouvelle-Calédonie dans un contexte de lutte intégrée : Relations phytophages/plantes-hôtes, physiologie et comportements impliqués dans la réponse aux odeurs. (co-encadrement Christian Mille – IAC)
  • Kulagowski R. Analyse expérimentale du partage des ressources, de l’évolution des services écosystémiques des sols et des performances de systèmes de culture en agriculture de conservation en Nouvelle Calédonie. (co-encadrement Florent Thivet – CIRAD)

Dernières publications