Laurent MAGGIA

Dr HDR
Généticien des populations, foresterie, microbiologie, biologie moléculaire

Biographie
  • 1991 – Docteur de l’Université de Paris VII en génétique des populations et évolution
  • 1991-94 Post-doctorat CRBF, Université Laval Québec, Canada
  • 1994-96 ATER Lyon 1
  • Depuis 1996 Chercheur CIRAD
  • 2005 – Habilitation à diriger des recherches (Université des Antilles et de la Guyane)
  • Différents postes occupés : 1) 1996-2006 Responsable du « Laboratoire de Génétique et Ecologie Moléculaire » en Guyane et coordinateur de projets du XIIème CPER Guyane, 2) 2002-05 DU adj. UMR ECOFOG n°2728/745, 3) 2001-06 correspondant du Cirad-Forêt Guyane, 4) 2006-08 chef du programme Forêt IAC, 5) 2009-15 responsable d’axe IAC (2009-15)
  • Actuellement : 1) Représentant du Cirad en Nouvelle-Calédonie et au CRESICA, 2) administrateur suppléant pour le Cirad au conseil d’administration de l’IAC, 3) Président du conseil scientifique provincial du patrimoine naturel de la province sud, 4) Membre du conseil de l’école doctorale du Pacifique (ED 469)

 

Travaux en cours

Laurent Maggia est représentant du Cirad Nouvelle Calédonie. Chercheur en population végétale et génétique évolutive. Son programme de recherche actuel est centré sur le développement de méthodes de détection et de criblage des EST et des SNP des régions de gènes nucléaires et organellaires dans les arbres, qui sont utilisées pour résoudre des questions de génomique dynamique et évolutive, de population et structurelle. Applications en «Diversité biologique et fonctionnelle des écosystèmes», notamment en sélection et dynamique forestière. Affecté à l’UNC à Nouméa.


Dernières publications
  • Fabian Carriconde, Nicolas Fernandez Nuñez, Master, Laurent Maggia, Mélanie Lelievre, Kelly Letellier, Sarah Gigante, Aurore Manez, Pierre Mournet, Julie Ripoll (accepté avec corrections, 2020) Soil fungal and bacterial metabarcoding: excellent bioindicators for ecological restoration in the New Caledonian biodiversity hotspot context. Ecological Engineering: ECOLENG-D-20-00578.
  • Carriconde F., Gardes M., Bellanger J-M., Letellier K., Gigante S., Gourmelon V., Ibanez T., McCoy S., Goxe J., Read J., Maggia L. 2019. Host effect and high ectomycorrhizal diversity in tropical rainforests on ultramafic soils in New Caledonia. Fungal Ecology 39 : 201-212. https://doi.org/10.1016/j.funeco.2019.02.006.
  • Julia Soewarto, Chantal Hamelin, Stéphanie Bocs, Pierre Mournet, Hélène Vignes, Angélique Berger, Alix Armero, Guillaume Martin, Alexis Dereeper, Gautier Sarah, Fabian Carriconde, Laurent Maggia. (2019). Transcriptome analysis using RNA-sequencing of three endemic Myrtaceae species from New Caledonia displaying contrasting responses to myrtle rust (Austropuccinia psidii). Data in Brief 22: 794_811 https://doi.org/10.1016/j.dib.2018.12.080
  • Carriconde F, Fernandez Nunez N, Rippol J, Léopold A, Fogliani B, Ititiaty Y, Lelievre M, Letellier K, Maggia L, Bidau G, L’Huillier L, Amir H, Cavaloc Y, Ducousso M, Galiana A, Hannibal L, Jourand P, et Lebrun M. 2019. Identification d’indicateurs biologiques du fonctionnement des écosystèmes miniers restaurés (projet Bioindic). Rapport final, convention CNRT/IAC, 226 p.
  • Soewarto J., Carriconde F., Hugot Nicolas, Sidibe-Bocs S., Hamelin C., Maggia L. 2018. Impact of Austropuccinia psidii in New Caledonia, a biodiversity hotspot. Forest Pathology, 48: e12402. https://doi.org/10.1111/efp.12402
  • 2017 : 46 fiches IUCN (cf. cv)