Rifting et marges passives


Auteur
ENS Paris - Géosciences Montpellier - Géosciences Rennes - GET Toulouse - SGNC National Geographic Society - Southern Illinois University - Total SA - UNC (ISEA) - Woods Hole Oceanographic Institution
Financeur(s)
Budget
Membre(s) participant(s)
  1. Extension continentale du domaine entre la Nouvelle-Calédonie et l’Australie : comparaison Mer de Tasman/Mer de Corail avec Mer de Chine du Sud (montage en cours d’un projet financé par Total).
  2. Structure et évolution thermique des marges passives (monde entier) : convention en cours avec Total (accès aux données confidentielles).
  3. Anciennes marges passives exposées dans les Pyrénées, associé au projet “Gouffre Georges – Lherzolite contact”. Étude souterraine (accès spéléo) des relations tectono-sédimentaires entre couverture pré-rift et péridotites exhumés lors du rifting crétacé. Demande de financement
  • Partenaires du projet : ENS Paris – Géosciences Montpellier – Géosciences Rennes – GET Toulouse – SGNC National Geographic Society –  Southern Illinois University – Total SA – Woods Hole Oceanographic Institution.
  • Référent pour ISEA : Camille Clerc